mercredi, décembre 05, 2007

LETTRE OUVERTE À LA JOURNALISTE FLORENCE BEAUGÉ...

Suite à son article : « Algérie : pays riche, peuple pauvre"
LE MONDE 04.12.07
Une mise au point d`un ami algérien, que je reproduis intégralement dans ce blog, ouvert à toutes les opinions que le corporatisme censeur des medias en question, ne publieront jamais…
***
« - Persiflage, persiflage ! C'est la spécialité de Florence Beaugé quand elle "écrit sur l'Algérie. En tant que responsable du bureau du Maghreb au Monde, "elle avait "couvert" la visite de Nicolas Sarkozy au Maroc. Résultat : Tout le "monde était beau, tout le monde était gentil. Elle n'a parlé ni des milliers de "Harragas" marocains qui existent depuis plus de 25 ans, ni de la corruption, ni du chômage.

" - Ciblant les "Harragas" algériens, "elle fournit le chiffre précis de "4500, mais jamais elle n'a abordé "ce sujet quand elle est allée au "Maroc. Ce pays est pourtant le "pionnier en la matière, puisque "c'est là que ce phénomène est "apparu pour la première fois au "Maghreb, tout de suite après la "célèbre épopée des "boat people" d'Extrême Orient. Et en Espagne, et "depuis belle lurette, l'on connaît l'histoire de ces embarcations de fortune, "lancées dans le détroit et que les espagnols ont baptisé du nom de "pateras".

"D`autre part, elle nous rapporte ce qu'un algérien lui aurait déclaré: "A quoi "cela sert-il de construire la plus grande mosquée du monde si on n'a pas de "travail..." Elle sait pertinemment que le Ministère des Affaires religieuses , "en charge du projet, a toujours bien tenu de préciser qu'il s'agissait de la 3° "mosquée après celles de La Mecque et Médine... Elle se garde bien de "rectifier ....Cependant tout de suite après elle prouve qu'elle connaît bien les "détails du projet quand elle ajoute, insidieuse pour ne pas dire haineuse : " "le minaret sera plus haut que celui de la mosquée Hassan II de Casablanca."
"Ce qu'elle ne sait pas, ou feint d’ignorer, c'est que le projet de Casablanca a "débuté après que l'Algérie eut commencé à ériger, à Constantine, la plus "grande mosquée du Maghreb de l'époque au milieu des années 1970.
"En définitive il me paraît préférable que les 2 pays frères et voisins rivalisent "à propos de la hauteur de leurs minarets plutôt que dans le nombre de chars "et d'avions de combat qu'ils achètent.

"L'Algérie écrit-elle est couverte de chantiers, mais à l'en croire, elle et les "tarés qu'elle interviewe, tout cela ne sert à rien car tout va dans la poche des "généraux et au Ministère de la Défense 2,61% du budget. Des exagérations "et des approximations que l'on ne peut tenir pour sérieuses.
"Cette journaliste malhonnête oublie de mentionner que les budgets des 3 "ministères chargés de l'éducation et de la formation drainent environ 58% du "budget de l'état.
"Aucun pays en voie de développement n'est parfait, l'Algérie ni plus ni "moins que d'autres. Mais qui s'intéresse aux autres ?? La cible c'est notre "pays. En fait l'Algérie agace...

"l'Algérie qui a survécu à la terrible guerre de libération, aux remous internes, à la crise berbériste, au terrorisme enfin. Elle tient toujours debout.

"Mieux, ce pays engrange beaucoup d'argent, ce qui lui permet de payer cash. "Et elle a le courage d'ouvrir sa gueule toute grande pour dire par exemple "qu'il n'est pas question de parler d'Union Méditerranéenne si la Palestine est "toujours sous occupation, et que les Sahraouis ont le droit d'exercer leur "droit à l'autodétermination.

"Voilà où le bât blesse chez certains journalistes démagogues, à l`image de "Florence Baugé, à la vision partiale et à la plume sempiternellement "tendancieuse quand il s`agit de l`Algérie.

- Si Brahim, "Dar Akram", Alger 5
décembre 2007-

***
En effet, j ai lu l`article incriminé. Comment Florence Beaugé ( pourtant, auteur d`un livre émouvant : « Algérie, une guerre sans gloire ») peut-elle raconter des choses pareilles ? Les fonctionnaires et les cadres algériens ne sont pas des « harragas ». Beaucoup d`entre eux ont quitté, ou quittent le pays non pas clandestinement, ni en chaloupe, mais par des voies normales pour aller en Angleterre, au Canada, aux USA, en Espagne, mais jamais en France...

Que l'Algérie souffre de maux divers dont celui d'une mauvaise gouvernance, personne ne peut en disconvenir. Que la guerre d'indépendance, ait généré son lot d'atrocité entre les deux bords antagonistes, c´est certain. Mais rien ne saurait justifier le système colonial inique qui y régnait. Il serait temps que la France regarde son passé en face et que les revanchards et les aigris de toute sorte l'admettent. Pourquoi donc,
la « repentance » est- elle une idéologie activiste en faveur d une partie de l`humanité ayant subie les atrocités de criminels de guerre, et pas les autres, comme la question de la guerre hideuse de l`Algérie, de l`esclavage des noirs, et d`autres faits, aussi génocidaires dans l`histoire actuelle du monde ??
C´est pourquoi, au contraire de certaines autres ex-colonies, comme l`écrit
Si Brahim, l`Algérie dérange...
Parce qu`elle a le sens de la dignité de ceux qui sont vraiment "habités" par la grandeur de leur Histoire. Et parce qu´elle pose les vraies questions. Quant à Nicolas Sarkozy, justement, étant lui-même descendant d`immigrés, il peut faire beaucoup pour changer les mentalités des deux côtés de la rive méditerranéenne. ( image Tipaza)
*****
P.S: De tous ses voyages officiels depuis qu`il est président, c`est en Algérie, que Nicolas Sarkozy a donné la preuve de son sens des affaires... Sans "repentance", et sans rien céder aux dirigeants algériens, avec en prime 5 milliards d´Euros de contrats! Il les a tous roulés dans la farine! Extase à Tipaza, envolées lyriques à Constantine, embrassades, étreintes fraternelles comme les aime son collègue le président Bouteflika... Mis à part son couac à Dakar, (mais eux n`ont pas de pétrole, n´est-ce pas?) - il a montré comment mettre les plus récalcitrants des Maghrébins dans sa poche: juste en les caressant dans le sens du poil, et le recours au verbe dithyrambique cher aux arabes! Tout comme dans la fable du "Corbeau et le Renard"...



1 commentaire:

Plume Algérienne a dit…

je suis entiérement d'accord avec cette lettre remarquable!! il ne faut pas laisser circuler les sois disant vérités, qui au contraire de démontrer, ne font que fausser les vraies vérités puisqu'il en existent de fausses. coment voulez vous q'une journaliste issue du milieu colonialiste puisse avouer que l'Algérie a fait des pas de géants pour une jeune démocratie, qui s'aggripe aux moindre espoir pour s'en sortir, je suis une jeune algerienne pleine d'ambition, je suis étudiante à Paris et c'est avec un grand interet que je viens completer ma formation, ici en France pour en prendre le meilleur et servir mon pays! et inchallah c'est nous jeunes algériens qui hisserons notre drapeau si beau et si fier!!! Algerie je taime.