mercredi, mars 06, 2019

#AlgeriaFirst ! Non_Au_5e_Mandat

😍🇩🇿😍 L'Algérie retrouve enfin son vrai visage🤩 Leur chantage " au retour des années de braise", la laideur de l'obscurantisme, les tares du "culte de la personnalité" et les " identités meurtrières" régionalistes et ou ethniques : PLUS JAMAIS ÇA !!! L'armée composée de nos enfants, issue du serment Novembriste, est le rempart de l'honneur de ce PEUPLE ( du 22février) - fier et pacifique .
et non d'une famille ou d'un clan...
  GOD BLESS ALGERIA!

✌Le "Printemps Algérien" en chanson👏 ❤ Contre Le 5e Mandat


Mémoire 24 février 1971

🇩 La mémoire de notre président si Boumediene – Allah yarhamou -🙏 est plus que jamais d’actualité…
Ce que l’Algérie doit au défunt président Boumediene, aucun révisionnisme, ni déviation de l’histoire ne pourra l’occulter.
Son héritage est inscrit à travers l’édification même d’un état moderne. Je cite quelques unes, parmi les plus emblématiques de ses réalisations, tels le barrage Vert , la Transsaharienne, les 1000 Villages agricoles , l’électricité et l’alphabétisation jusqu’aux douars les plus reculés du pays. En plus de nombreuses entreprises de niveau international dont la Sonatrach, la Sonelgaz etc. Sous sa houlette patriotique, l’Algérie posait les jalons d’industries qui faisaient travailler nos ouvriers et non la main d’œuvre étrangère...
A sa mort, les caisses du pays étaient riches de 22,5 milliards de dollars. mais rien pour lui, ni pour sa famille, ne laissant ni argent, ni terre, ni maison, que ce fut en Algérie, ou ailleurs.
Ainsi, était-il ce président qui fut trahi, par les siens, ceux-là mêmes qui lui doivent leur pouvoir d’aujourd’hui…
Si Boumediene avait le défaut de ses qualités d’homme visionnaire, fier, austère, d’une probité absolue, pur et dur comme le diamant. Ses paroles à l’adresse du peuple, n’étaient jamais ni insultantes, ni dégradantes. Et à l’adresse du monde sa pensée était profonde, sans tournures phraséologiques de cabotin des pupitres ... Mais à chaque fois, il marquait les esprits par ses mots quasiment prophétiques; portés dans ses discours toujours mémorables, illustrés dans cet extrait de son discours au 2ème Sommet de l'Organisation de la Conférence Islamique- en Février 1974 à Lahore ( Pakistan):
☝️ « Les hommes ne veulent pas aller au paradis le ventre creux, un peuple qui a faim n'a pas besoin d'écouter des versets. Je le dis avec toute la considération pour le Coran que j'ai appris à l'âge de dix ans. Les peuples qui ont faim ont besoin de pain, les peuples ignorants de savoir, les peuples malades d'hôpitaux.»
En vérité, si Boumediene, tu as bien mérité le respect des braves et des incorruptibles de l’Algérie et d’ailleurs, ainsi que les larmes et le chagrin de ton peuple, lors de tes funérailles en 1978…
الله يارحميك🤲
2019... Aujourd’hui, mon pays est enlisé dans un drame Kafkaïen, où le peuple se trouve dans une sorte de purgatoire, face à l’absurdité d’un pouvoir de zombies… Après avoir subi 20 ans de stupéfaction intellectuelle, sinon d'hébétude comme sous l'effet d'un "sort maléfique", sous le règne d’une république gabegique, les algériens ( enfin réveillés-es) - ne retiendront que tout le mal infligé à leur fibre patriotique et à leurs droits fondamentaux de citoyens … Trop de colère, rancune, humiliation, risée mondiale… ont endurcie le cœur de tous ces intrépides manifestants-es qui ont décidé de ne plus être un « ghachi » ( la masse), mais un vrai peuple debout, uni dans le serment « nous jurons »… Un Kassaman du renouveau de paix, d'espoir et de dignité nationale. Inchallah,
ان شاء الله يا ربي

jeudi, mars 08, 2018

8 March, for Ahed Tamimi and all Palestinian women prisoners!

The Double Standard -Western International Women's Day 

« Je suis féministe par et pour la dignité humaine. Ma liberté n’est pas contre les hommes, car je suis la fille, l’épouse et la mère d’hommes. Je lutte pour l’égalité dans le respect et l’amour. Sans amour la race humaine périra ». (Aïcha Lemsine : interview « Elle »-Paris 1978  

D’hier à aujourd’hui…
Le 8 mars appartient à toutes les femmes du monde. C'est une longue épopée issue de l’histoire plus que centenaire, de luttes féministes pour l’abolition des inégalités par rapport aux hommes. Les femmes occidentales furent à la pointe de cette extraordinaire  combat sans armes, ni violence, et qui aura inspiré l’émancipation féminine dans le monde. Cependant, il faut rappeler deux figures du féminisme pionnier dans le monde arabe: le penseur Qassem Amin, avec son livre : « La libération de la femme » publié au Caire, en 1899 et « la femme nouvelle » (1900). Et Hoda Chaârawi qui en 1923 va fonder la première  « Union féministe égytienne ». 
Dès la seconde moitié du XIXe siècle, la prise de conscience féministe est considérable en Europe et en Amérique. Cependant que le monde Arabe n’était pas en reste, non seulement en Egypte, mais aussi en Syrie, Palestine, Liban, Irak. Elles se rencontraient à travers des congrès, comme celui du Congrès Féminin Arabe qui se tient au Caire en 1944.

Le féminisme occidental et Arabe jusqu’à la fin du XXe siècle était un idéal de liberté et de droits pour les femmes, fondé sur les principes de la paix, contre le patriarcat, les guerres, les prisons et les violences d’où qu’elles viennent. Ethique et révolutionnaire, le mouvement des femmes n’était ni occidental, ni oriental, mais universel. C’est ainsi que les féministes occidentales se sont illustrées aussi contre les guerres, notamment au Vietnam, l’Apartheid en Afrique du sud, ont dénoncé la torture durant la guerre d’Algérie (Simone de Beauvoir, Gisèle Halimi, etc.). Féminisme transnational et solidaire, l’oppression des femmes est partout dénoncée.

Mais depuis les attentats du 11septembre 2001, il semble que pour le féminisme occidental, la défense des droits des femmes s’arrête au mur qui encage la Palestine occupée. En effet, il est de bon ton de s’éléver contre les violences faites aux femmes en Syrie, au Pakistan, en Iran, les Kurdes, les Yazidies etc… Mais pas un mot sur le calvaire des Palestiniennes. Pas même lorsqu’une adolescente telle 
Ahed Tamini, parmi d’autres de son âge et des centaines d’enfants sont emprisonnés illégalement en Israël !

Voilà où le bât blesse dans ce féminisme mondialiste, élitiste,et ouvertement pro- Israël, un état colonial qui tue et emprisonne des femmes et des enfants.  

Cela dit je reste féministe… mais jamais sans mes hommes ( père, époux, fils) – ni renier les actions de mes compagnes de luttes, Rona Field, Meredith Tax, Léa Tsémel, Gisèle Halimi, Sahar Khalifa, Nawal Saadawi. Ces grandes dames du féminisme unificateur, sans frontières, ni race, ni religion. Ces femmes justes et incorruptibles, ont souvent payé de leurs personnes, risquant leur propre sécurité pour sauver d’autres femmes en danger ; ou qui à travers leurs écrits ont donné la voix aux sans voix .  Pour toutes ces raisons , ma conviction est que sans solidarité avec le calvaire des femmes Palestiniennes, le féminisme occidental de ce 21 siècle, ne sera ni crédible, ni honorable.

Bonne Fête aux femmes d'aujourd'hui, qui luttent en rassemblant, et non pas en reproduisant le schéma des hommes de pouvoir bâti sur l'autoritarisme, la division et l'arbitraire clanique.
Sans oublier le meilleur de mes souhaits aux hommes qui respectent les femmes. Sans vous à nos côtés, aucune bataille ne sera gagnée.








samedi, décembre 23, 2017

2018. Bonne Année, Happy New Year!



To My Faithful  friends around the world , thank you for your solidarity! May you have the biggest, happiest and craziest celebration on New Year’s eve.
 God bless you all .
A toutes les personnes qui me suivent. Merci de votre fidélité Puisse cette nouvelle année réaliser tous vos & nos souhaits!

Donald Trump Ou Le Noël Noir De Bethléem...

Joyeux Noël de Bethléem sous la botte de l'état hébreux! Si Joseph et Marie venaient aujourd’hui de Nazareth, ils devraient franchir quatre ou cinq check point... Chrétiens et Musulmans Palestiniens même deuil de leurs terres saintes.



L'Evangile de Jimmy - Didier van Cauwelaert