jeudi, juin 07, 2007

Ces Présidents qui Méprisent leurs Peuples...


"Les despotes eux-mêmes ne nient pas que la liberté ne soit excellente ; seulement ils ne la veulent que pour eux-mêmes, et ils soutiennent que tous les autres en sont indignes tout à fait." (Alexis de Tocqueville Homme politique et historien français1805-1859)

En effet, lorsqu`on on voit comment le Bush du grand mensonge des ADM et gourou de psychopathie mondiale:
« guerre contre le terrorisme » - est invité dit-on à Prague, avec ses complices de toujours pour déblatérer sur « la démocratie et les droits de l`homme » - et qu`il y a des chefs d´états pour se « flatter » de le recevoir, et de lui faire des courbettes… on se demande si les « critiques » européennes d`hier quand il détruisait l`Irak, ne sont pas en fin de compte, un trompe- l`œil stratégique.
Ces présidents qui ont apporté tant de morts dans leurs pays et celui des autres. Pourtant, leurs peuples votent et revotent pour les mêmes semeurs de guerres, de désastres économiques et de peur au niveau mondial.

Ces Présidents (de certains pays de l`Occident démocratique, et des autres dits « en voie de développement ») - qui, une fois au pouvoir (Par le vote, ou un coup état militaire) agissent comme s`ils étaient les ennemis de leurs peuple.

Ces présidents qui jettent leurs peuples dans des guerres d`occupation qui non seulement tuent en masses des populations dans des pays qui ne leur appartiennent pas, mais aussi font des morts inutiles parmi les leurs - et qui sans pitié suspendent sur la vie de leurs gouvernés, l` épée de Damoclès de la peur et l`insécurité quotidiennes.

Ces présidents qui enlèvent le pain de la bouche de leur peuple, les privent de logements décents, et toute protection sociale, pour les investir dans les grands trusts d`armements, « la guerre des étoiles » et le maintien d`une armada belliqueuse hors des frontières de leurs pays. Et qui « choisissent » parmi leurs ministres, des hommes et des femmes pour qui le peuple n`a aucun respect… Sachant qu`ils sont des corrompus, ou des arrivistes sans principes moraux ou politiques.

Du Nord au Sud, l’incompétence, quand ce ne sont pas la bêtise, la bassesse et la trahison des « hommes et femmes de progrès » ( ?) sont généralement à l’origine de ces catastrophe (faut-il donner des exemples, des dates et des noms ? Je préfère laisser le soin à chacun de reconnaître les siens… ces incapables qui les gouvernent !)... sauf l`Espagne, qui a réussi une transition démocratique harmonieuse, où tout le monde ( selon un sondage d`opinion en Europe) préfère vivre...

Ces président qui poussent à la médiocrité et à une forme molle de totalitarisme, à la délation et à la violence - ainsi qu`à la délinquance d`une grande partie de la jeunesse sans possibilité de futur, sinon celle du désespoir.

Ces présidents qui pervertissent les personnages qui représentent (à tort ou à raison) les valeurs morales de leur pays dans l’opinion publique. Et qui marginalisent ou poussent à l`exil les meilleurs de leurs concitoyens.

Ces présidents qui détruisent l’intelligence et l’élite de leur pays et ensuite par le chaos gouvernent. Et surtout cachent leurs crimes sous de faux noms, avec l’aide de leurs médias nationaux...ou supranationaux.

Ces présidents qui nomment aux plus hautes instances de l`état, certains hommes et femmes, dont chacun sait qu’ils n´ont ni foi ni loi et que leur prétendu mérite professionnel ou politique n´est que parasitaire ou le fait d`avoir retourné leur veste … Et de la sorte, en leur faisant perdre leur honneur, ils montrent à l`opinion que ces femmes alibis et hommes potiches, sont corruptibles. Car c´est ainsi qu`ils pratiquent "l`art de gouverner" - par des actes de subversion des valeurs nationales et le plus haut des mépris envers le pays qu`ils prétendent incarner.

C´est ainsi que, l’homme politique pédagogue, défenseur d’une cause, de valeurs, l’homme de confiance est devenu souvent un affairiste de la politique.

Mais encore, j`insiste : comment expliquer que dans ces pays où l`on peut voter librement pour le président de son choix, des réactionnaires, des démagogues populistes souvent soutenus par des profiteurs, liés aux milieux financiers, puissent avoir un électorat aussi fourni ?
De deux choses l’une : ou bien le peuple est complètement débile...ou bien tout est fait, pour infantiliser ce peuple , qu ils méprisent , mais dont ils ont en besoin pour assurer leur légitimité.

Oui, on sait que les peuples ont besoin de héros et c´est pourquoi on prend soin de leur présenter des bateleurs e des hâbleurs. Ainsi manipulés, ils sont réduits à n´être plus que des tubes digestifs ou de la chair à canons

"Le bon gouvernement est celui qui rend heureux ses gouvernés et attire ceux qui vivent loin du pays" – disait ce grand sage Confucius.

Regardez tous ces africains, Maghrébins et Arabes! Expatriés, exilés, ou bien ceux qui fuient dans ces « boat people » version
« patera » aux périls de leur vie. Bien sûr ces pays arabes et africains (dans lesquels, le parachutage et nominations de complaisance des femmes alibi, d´homme de paille, le népotisme, les clans tribaux et les intérêts mafieux sont parmi les bons ministrables) ;
L`Europe (où la droite populiste et xénophobe est en train d´avancer à grands pas); les USA (pervertis et en chute libre vers la banqueroute depuis l`avènement Bush)...

Pourtant ces pays ne sont pas à l’image de leurs représentants. C’est le système démocratique qui ne correspond plus à la réalité occidentale, et ailleurs, ces fausses démocraties qui ne correspondent qu`à leurs sérails maffieux. Les uns et les autres, soutenus par un système médiatique qui dénie le droit aux peuples de s’exprimer.
Comme le sont les deux principaux partis US, en plus du Congrès et du Sénat- (bonnet et blanc bonnet!)... Car, les américains ont voté pour l’arrêt de la guerre, mais on leur en annonce de pires. C´est à dire les démocrates qui votent un cheque en blanc pour la busherie… Ce qui signifie: le pétrole du Soudan, on va commencer avec le Darfour, puis celui de l’Iran, et au passage mettre le feu au Liban, pour occuper la populace... Car tout est "bon" pour faire oublier la Palestine!
Même l`ONU s´y met! … En effet la dernière résolution du Conseil de sécurité de l'ONU contre l'Iran, un pays signataire du traité de non-prolifération, un véritable outrage à l'équité et à la justice internationale. De son côté, l'État d'Israël, un pays qui n'a pas ratifié le traité de non-prolifération nucléaire, continue de fabriquer bien tranquillement, et ce depuis 1976, des centaines de bombes atomiques.

Comment alors prétendre que l`on veut répandre la démocratie et la liberté de par le monde ? Et assurer la paix aux peuples? Comment ne pas constater encore une fois la déformation permanente de l’information qui fait des ravages ?
Quant aux "terroristes islamistes" … on les fait les «naître » ( comme le dernier-né Fatah el Islam" au Liban...) - au gré de l´élection d`un nouveau président, ou de nouvelles « interventions militaires humanitaires» - (si chères au « french docteur » tant populaire dans son pays) habile en retournement de casaque idéologique et devenu soudain le nouveau "Kessinger" français…

À propos du Liban, justement un de ses meilleurs fils, mort en exil nous a laissé ce précieux conseil : « Si tu vois un esclave endormi, réveille le et explique lui la liberté. » Gibran Khalil Gibran.

Cependant, le plus grand adversaire de la Liberté restera toujours la lâcheté. Lâcheté de ceux qui, au nom de leurs compromissions passées ou de leurs ambitions futures, se refusent à dire « non ».

Savoir dire non aux dérives qui rabaissent l'homme à l'état d'animal, savoir dire non à l'arbitraire. Les exclusions constituent le mal social contre lequel il faut mobiliser toutes les énergies. Mais la preuve la plus criante du rôle destructeur de l'établissement en matière de règles morales, c'est encore la multiplication des affaires de corruption qui frappe de plein fouet la classe politique et la classe médiatique, c'est-à-dire ceux-là mêmes qui, de par leur fonction devraient être des exemples de rigueur et de désintéressement.
Quant à la Palestine, comme un poignard éternel au coeur de ces puissances de l`arbirtraire, quel est le président courageux, ou le média en Europe qui osera élever la voix contre Israël ?...

Ah j`oubliai… cette fois il y a le Darfour !

Aucun commentaire: