samedi, décembre 16, 2006

LE CHOIX DE SELMA


Et la prière de la rue arabe: “Allah, garde-nous de leur démocratie,
quant à nos dictateurs y islamistes on s´en charge!”


Une réalité de l´opinion profonde du monde Arabe, que mon amie
Selma, franco-libanaise, me comfirme dans son dernier long
e-mail, que je résume ici:


“( ...) La presse occidentale en général deforme la
réalité vécue dans le monde arabe,
mais ce qui me
touche le plus, ce sont les mensonges des medias en France,
qui mentent sans vergogne à l´opinion publique.
La preuve de leur partialité
, est prouvée par leur obssesion
des “pro-syriens” qu’ils voient partout au Liban!
Ce qui est une manière de désigner la Syrie, comme
la prochaine cible après l´ Irak, avec en prime la guerre civile au Liban!

...Je suis libanaise sunnite, mais s´il me fallait choisir entre deux
“occupations”: celle de la Syrie, ou bien celle d´Israel sous couvert de
l´OTAN et de Bush, je choisis le premier!
Après tout, la Syrie, c´est ma langue,
ma culture et l´Histoire de ma terre, les autres sont des corps étrangers
venus seulement pour nous piller et se
mer la mort! (…)
Aujourd´hui, n`importe quel musulman de la rue, prie Dieu,
de nous préserver de leur démocratie des misiles et
du phosphore (…) Après avoir vu ce qui est advenu de l`Irak,
musulmans et beaucoup de chrétiens arabes,
bouillonnent de mépris et de révolte , non plus contre leurs
régimes, mais contre tout ceux qui prônent
la démocratie et les droits de l´Homme”(….)
Pour nou
s cela signifie: milles et milles morts en perspective,
misère et exode(…) Et vers quelle terre d´asile? Puisque ces
nations soi-disant civilisées nous ferment leurs frontières!

Personnellement, laïque de toujours, j`ai décidé de porter le foulard…
(ne t´inquiète pas, je l`enlève quand je rend visite à ma
famille à Beyrouth,
mai
s que je remets aussitôt que j`arrive en France. C´est valable pour la mosquée,
je n´y ai jamais mis les pieds, mais depuis quelque temps, seulement à Paris, j`y vais chaque vendredi.
C´est ma méthode “Coué” pour résister au harcèlement moral de mon Histoire…”


J`avoue que l´intention de mon amie de porter le voile, est ce qui m´a le plus choquée!
Elle dont le père, un exilé politique avait fui la guerre civile au Liban,était à présent
piégée dans sa propre contradiction…
Cependant si on veut vraiment réfléchir sur
toute cette globale manipu
lation de la peur, de la haine et de saccage de la vie des
peuples arabes, le choix de Selma n´étonnera pas.

Aucun commentaire: