samedi, mai 17, 2008

Que Peuvent Les Arabes?

Peuples et leaders. Sont-ils en symbiose dans la vision de l`avenir de leurs sociétés? Cette question fera certainement sourire, à cause du panorama de ces pays, paralysés entre la pression( souvent violente) conservatrice islamique, l ´existence d´un front (pacifique) moderniste et un semblant, sinon l`absence de démocratie… Pourtant, avec toutes ces lacunes, je persiste à vouloir comprendre la raison de tant de manque d`imagination, pour dire, la conscience de leur « présence » dans le sens de l`honneur de ces pays, tant essentiels par la richesse de leurs sous-sols, de leur situation géographique, géostratégique, de leur patrimoine historique. Leur rôle. Leur influence. Ont-ils perdu de leur importance à leurs propres regards et à celui des autres ?
***
(image: ci-contre:
Gamel Abdel Nasser, Houari Boumediene, Fayçal Al Saoud
( Les trois sont morts par violence: le roi Fayçal, assasiné par un de ses neveux) - Jamal Adel Nasser, mort mystérieusement par « maladie », comme Boumédiene), sont-ils devenus brusquement impensables ?
***
Les leaders arabes ont-ils échoué à prendre leurs responsabilités – est-il devenu – et pourquoi - pour eux plus difficile de parler, de se faire entendre - non par la soumission – mais par la volonté de leur liberté de décision, pour s`imposer et se faire respecter dans le concert des Nations?...
***

Voilà un bon sujet de recherche à mener à travers ces pays ! Comme je l`ai fait, dans les années 80, pour écrire mon livre : « Ordalie des Voix»- Paris 1983. Un livre, soit dit sans fausse modestie, pionnier dans son genre, quand, devançant les questions brûlantes qui allaient se poser, sinon exploser 20 ans plus tard, dans le monde arabe, musulman et occidental, j`ai parcouru durant des années, l`espace où sont nées les trois religions monothéistes, de Jérusalem à l`Arabie Saoudite, en passant par le Soudan.
***
À travers les mille voix de femmes et d´hommes qui se sont exprimés dans mon livre, il y avait celles des chefs islamistes, alors, pas encore "médiatisés" dans l' opinion internationale, … tels Hassan Tourabi, et son opposé le Sheikh Mahmoud Mohammed Taha – leader de la « Société des Frères Républicains »
dont je suis certainement la dernière à avoir eu sa longue interview, avant qu`il ne soit pendu durant le régime Numeiri . Au Liban, le Sheikh fondateur du Hezbollah.
En Egypte le défunt Sheikh Omar Tlemçani, et feu Sheikh Metwali el Chaarawi etc.

Mais aussi, des chefs de parti laïque comme Khaled Mohieddine (de gauche) et des chefs d´états, entre eux, feu Saddam Hussein... Et tant d`autres personnages qui ont fait, et font encore l`histoire de ce siècle, que j`ai bien connus, et dont je conserve la voix, les paroles, et les images dans mes archives...


***Ce livre, plagié, ou quasiment mis sous le boisseau en France, a souvent servi « d`inspiration » pour des livres soi-disant « experts » du monde arabe, mais cependant, sans jamais posséder, ni la véracité, ni les sources inédites, ni la pulsion téméraire dans la recherche de la paix et de la justice - qui font toute l`âme de ce livre... Cependant, il a conservé sa vie propre à travers ses traductions en d`autres langues, spécialement en hispanique, ainsi que toute son actualité, à l`aune de ce qui se passe en ce moment dans cette partie du monde… Comme entre autres, aujourd´hui au Liban.
***

Là-bas, comme le dit René Naba, écrivain, journaliste et politologue – dans une de ses interviews: « la restauration de la démocratie libanaise passe aussi par l'éradication de la mafiocratie libanaise qui a ruiné ce pays depuis trente ans en toute impunité. C'est le point faible du dispositif occidental et met en cause sa crédibilité. » 15 mai 2008 http://www.politis.fr/
***
C´est à dire, ceux-là mêmes qui font partie du clan « Welch Club » pour expérimenter des scénarios sinistres dans leur propre pays. Cet étrange « club » pour ceux qui ne le savent pas, est une espèce

"d` Oratoire » ou de « think tank libanais» composé par David Welch, Samir Geagea, (Forces Libanaises) Walid Joumblatt (Milice druze PSP) présidé par Saad Hariri, (Mouvement du Futur) et l ´actuel Premier Ministre libanais Fouad Siniora.

Comme on le voit, du beau monde, déjà auteur du tristement fameux
« Fatah el Islam » (présumé el Qaida) composé de mercenaires arabes, greffé dans un camp palestinien "Nahr el Bared" afin de créer un nouveau « sabra et chatila » libanais des mains du… Hezbollah !!
***

Cette misérable farce avait alors échoué. Mais qu`à cela ne tienne, on recommencera, avec cette fois comme nouveau tournage : dresser les sunnites contre les chiites, en poussant le Hezbollah à réagir… Tout cela en accord avec le même objectif fondamental, connu, semer la terreur, justifier l`invasion et diviser, démoraliser et détruire la résistance de ces peuples contre l`invasion. Le même schéma que celui de el Qaida en Irak, chargé de diviser la population chiite et sunnite.
***
Ainsi, tout le Liban est-il devenu le centre d`un champ d´expérimentation machiavélique pour les desseins du projet en préparation pour la région : défini comme le "Nouveau Grand Moyen Orient". Celui qui permettra enfin, d´assurer le contrôle des réserves pétrolières, gazifières, estimés à 60% des réserves mondiales, et bien entendu, renforcer l`expansionnisme israélien.
***
Le résultat de de tout ça, est qu´aux yeux de la majorité du peuple libanais , les Siniora, Joumblatt, Hariri, Gagea, tout comme Maliki en Irak, et Kharzai en Afghanistan, sont considérés comme des leaders mercenaires d´un plan neocon sioniste au Moyen Orient… Ce qui démontre un fois de plus, que les stratégies étasuniennes, dans le monde arabe et musulman - sont fatalement vouées à l`échec, aussi longtemps qu`ils demeureront aveuglément alignés sur les thèses belliqueuses du sionisme israélien.
***
Comme je ne cesse de le dire et de l`écrire depuis plus de 20 ans - pour avoir créé le mal dénommé "islamisme", afin de déstabiliser la société arabe, et soutenu l`expansionnisme avide du sionisme israélien, les USA, finiront par se perdre eux-mêmes!
Aujourd´hui, l´état du monde me donne raison.
***
Car la conséquence de cette union "adultère" néoconsioniste, en trompant leur peuple et ceux du monde, et en pervertissant la morale humaine sur le sens du "bien et du mal" - n`a fait qu`aboutir au renforcement de la résistance (désordonnée, mais vivace) des arabes, et des musulmans, qui les empêchent partout de "jouir en conquérants" de leurs terres et biens, et à la récession économique de leurs peuples.

Sinon, regardez toutes leurs incessantes dépenses en armements, en barrages sécuritaires, en entretien d` armées d`occupation, en plus de recrutement de mercenaires payés grassement - ajoutés à la peur semée dans l`esprit de leurs citoyens! Zéro partout!
***

Ces choses là, ne vous seront jamais dites, ni par ces politiciens à la tête des pays occidentaux, ni dans ces journaux, et débats télévisés qui font loi en France et aux usa.

Si l'on s'en tient à la propagande de l'OTAN déversée par les agences de presse occidentales, le Hezbollah aurait "organisé" un coup d'Etat et pris le contrôle de Beyrouth Ouest, attaquant les sunnites, détruisant des sièges de journaux – ce faisant, le méchant le Hezbollah « pro syrien et pro Iran » est responsable d`une nouvelle guerre civile au Liban ! (Les précédentes, avant ce Hezbollah, étaient fomentées par qui ??).

Or, tout ce que les médias en France ont raconté sur ce dernier épisode libanais, était faux. Le Hezbollah, menacé ( par Seniora, Hariri et Joumblatt) dans ce qu`il a de plus précieux, c´est à dire la destruction de l`infrastructure de ses communications (celles-là mêmes qui avaient servi pour défendre le pays lors de la dernière attaque israélienne), a réagi en livrant de brefs combats contre des intérêts de la famille Hariri à Beyrouth Ouest, mais s'est immédiatement retiré en passant le relais à l'armée, il n'y a donc pas eu de prise de contrôle de la ville.
***

Une fois de plus, on assiste à la tentative d´un énième plan de « guerre civile" afin de pousser le Hezbollah à tuer les principaux leaders du gouvernement. Car seul un carnage aurait pu justifier une intervention de l'OTAN. D`autant plus, que comme par hasard, les vaisseaux de guerre américains mouillent au large des côtes libanaises…
***

En vérité, au Liban, comme en Irak, ou en Palestine, il n´y a pas de guerre civile. C'est un conflit entre un projet de résistance, et un autre de soumission, un conflit entre ceux qui se trouvent dans le camp des guerres américaines contre leur propre nation, et ceux qui se trouvent dans les tranchées d'en face, un conflit entre ceux qui ont vaincu et humilié Israël, et ceux qui ont perdu leurs guerres contre lui. Les Etats-Unis se sont alliés aux chiites contre les sunnites en Irak et aux sunnites contre les chiites au Liban. Ils sont contre tous ceux qui leur résistent, qu'ils soient sunnites ou chiites.
***

Il faut rappeler aussi, qu’ en 1976 ce sont les Phalangistes du père Gemayel qui avaient appelé à la rescousse Hafez El Assad... depuis lors la Syrie qui n'attendait que ça s'était installée... à l´époque les Joumblatt et consorts lui faisaient allégeance. Et, aujourd´hui, on voit toute l'impuissance des Occidentaux à imposer une solution aux problèmes du Liban. D'autant plus qu'une levée de bouclier contre le Hezbollah est toujours la bienvenue pour eux. Et puis de cette manière, pendant de telles périodes de chamaillerie interconfessionnelle, Israël est momentanément à l'abri pour fêter son anniversaire...
***
A ce propos, la presse française plus que jamais partiale, considère les 60 ans d`Israël « comme un projet sioniste réalisé »! Ça c´est bien entendu, la vague sarkoziste qui le clame ! En réalité, le seul endroit du monde où les juifs ne se sentent pas en sécurité c´est bien en Israël, à cause de la constante politique de guerres criminelles de leurs gouvernants ! Quant à leur "économie florissante", c´est encore un, parmi tous les mythes rabâchés sur le sionisme " méritant, arrivé dans une terre sans peuple, et qui a fait du désert un éden de verdure" ,à longueur de films, d´émissions de télés en France et dans le monde occidental… que le monde ne croit plus, au vu et entendu des cris et des souffrances du peuple palestinien. Car à présent, la terre entière, sait que cette économie est « florissante » sur le dos du quidam étasunien moyen, qui lui, aujourd´hui, est dans la dèche!
***
Autrement dit, à la dîme américaine versée de – 4 milliards de dollars d`aide civile à Israël, par an, en plus de subventions diverses, et de tous les fonds ponctionnés par la diaspora qui bénéficie de facilités fiscales aux USA (déductions d`impôts) - vient s´ajouter l`aide militaire. Avec un pactole pareil, c´est toute l`Afrique qui serait aujourd´hui prospère !! Quant à sa démocratie dont se gargarise certains médias aux ordres, chacun sait qu`elle n´existe exclusivement que pour les juifs israéliens!

**** Cependant, en Espagne, grâce au journal “el Pais” – en ce 14 mai date des 60 ans de la Nakba (la catastrophe de Palestine) – la mémoire est illustrée par le souvenir de l´héroïne Leila Khaled. Celle qui demeure à jamais dans la mémoire de la résistance palestinienne. Quand à peine âgée de 24 ans, elle prêta son visage à la cause palestinienne de la manière la plus dramatique et spectaculaire : en séquestrant deux avions commerciaux pour faire connaître la cause de son peuple – alors ignorée dans le monde - et faire libérer les prisonniers du FPLP. Aujourd´hui, elle dit :
"Tant qu`il y aura des réfugiés et un seul enfant qui lance une pierre contre un tank israélien, nous palestiniens ne seront pas vaincus »... et les Arabes aussi!

Car, ce que peuvent les Arabes, pour l`instant
, soit que la jeunesse se soulèvera contre leurs veules dictateurs soumis au dessein dominateur d' Israël à travers la lâcheté des puissances occidentales, ou bien, d'attendre sur le pas de leurs portes pour voir passer le cercueil de leurs pays, "soigneusement" démembrés et leurs peuples en procession hagardes de pleureuses et pleureurs errant entre les fosses ouvertes par les saigneurs de guerres occidentaux (pas seigneurs du tout!), ces injustes sans foi, ni loi!!

Mais, comme dit ce proverbe juif:

" pour vaincre ton ennemi, il faut rester en bonne santé." J'espère encore que la santé des Arabes, et des musulmans, sera toujours, cette palpitation d`existence, leur art de survivre à toutes les catastrophes, en résistant dans la légitimité de leur histoire… et la passion pour leurs terres, à l' image du Peuple Palestinien, qui face à la plus machiavélique, rapace et sanguinaire colonisation de l' Histoire contemporaine, sont toujours debout, et le seront, génération après génération, contre le Goliath israélien!!! Insha' ALLAH!

*** Pour en savoir plus sur le dossier Liban, cliquez ici http://renenaba.blog.fr/2008/05/15/agenda-liban-4176208
***
Mais encore : Robert Fisk: “Hizbollah rules west Beirut in Iran's proxy war with US article qu`il commence par: “Une autre humiliation à l`Amérique » http://www.independent.co.uk/news/fisk/
***
Et Franklin Lamb Journaliste et directeur de l`institution: "Americans Concerned for Middle East Peace. Lire son article : "Did Hezbollah Thwart a Bush/Olmert Attack on Beirut?"
http://www.counterpunch.org/
***

1 commentaire:

susane a dit…

Votre travail m’a beaucoup surpris car ça fait longtemps que je n’ai pas trouvé comme ce magnifique partage.

voyance gratuite par Email