dimanche, août 18, 2019

QUI A PEUR DE L'ANGLAIS EN ALGERIE ?!


Publié / F23 juillet, 10:17


L'Anglais en passe de détrôner le Français en Algérie, fait penser à la bataille de Trafalgar.
"Desperate affairs require desperate measures."

- Ainsi parla le Vice -Amiral #HoratioNelson qui commandait l'assaut naval britannique à la bataille de Trafalgar, et qui anéantit la flotte franco-espagnole.

De même aujourd'hui, en Algérie notre Général  semble avoir reprit le flambeau Anglais pour anéantir sur sa rive méditerranéenne la "flouka" ( petit bateau) فلوكة battant pavillon 🇫🇷 ... Et par là même, museler les francophiles ( parmi lesquels je me compte, avec la différence qu'en plus je suis aussi arabophile, anglophile, hispanophile et... darjaphile! (sourire)... Et ainsi de "phile" en fil je suis tombée sur ce texte académique qui nous éclaire sur l'origine de la force de la langue de Shakespeare. Et que je vais tenter de résumer pour mes lecteurs/trices francophones.

La science , apprend-on, communiquait autrefois dans un langage polyglotte, mais maintenant, l'anglais est la seule règle. Comment est-ce arrivé - et à quel prix? Pour comprendre comment ce changement important est arrivé, nous devons commencer par la passé.

Dans l'antiquité, la langue dominante de l’érudition jusqu’au dernier sac de Rome n’était pas le latin mais le grec hellénistique. Au cours des siècles précédents, la philosophie naturelle était plus élaborée en #ARABE, plutôt que dans l'une ou autre langue classique. La traduction des oeuvres en philosophie naturelle canonique de L'#ARABE en latin a donc, contribué à la naissance du renouveau de l'apprentissage en Occident. Apprenant ainsi que le savoir, était une entreprise multilingue.
Au XVe siècle en Europe occidentale, la philosophie naturelle et l’histoire naturelle - les deux domaines d’apprentissage qui seraient connus au 19e siècle sous le nom de «science» - étaient toutes deux des entreprises fondamentalement polyglottes. Bien que la langue d’apprentissage au Haut Moyen Âge et à la Renaissance était le latin.

Aujourd'hui, la très grande majorité de la communication en sciences naturelles - physique, chimie, biologie, géologie - a lieu en anglais; dans des publications et des conférences, dans des e-mails et dans des collaborations médiatisées par Skype. Ce qui se vérifie en parcourant les couloirs de tout centre de recherche scientifique à Kuala Lumpur, à Montevideo ou au Nigeria. La science contemporaine est donc bel et bien anglophone.
***
Ainsi, l'Algérie arrive-t-elle lentement, mais à temps, sur le podium mondial des études scientifiques en anglais. Sachant que les pays Arabes et Musulmans (Indonésie, Pakistan ou l'Iran) ont depuis longtemps déjà innové dans ce sens...

Les grandes civilisations se reconnaissent à la trace laissée par leurs savants, dans tous les domaines de la pensée humaine... Comme les Grecs, les Arabes, les Chinois, les Allemands, les Espagnols, Russes, etc. Et pourtant, ces mêmes grandes langues vivantes, ont opté pour l'anglais dans la communication mondiale et la recherche scientifique. Même la France ( modèle pavlovien des Algériens) , n'est pas en reste dans son recyclage permanent aux sciences anglophones.

Cela dit, bannir le français des écoles algériennes serait contre productif à tous les niveaux... Pour ma part, je conteste l'idée que le français est"butin de guerre". Car une langue n'est pas une arme pour tuer, mais une âme supplémentaire pour mieux connaitre l'autre, dans le sens de la richesse intellectuelle, de la résistance ( si cet autre te veut du mal), ou de la paix. Comme cela est confirmé dans ce dicton arabe : " Celui qui apprend la langue d’un peuple n’aura pas à le craindre".
Ce proverbe est d'ailleurs inspiré d'un hadith du Prophète : « Cherchez le savoir même jusqu'en Chine, car la recherche du savoir est une obligation pour tout musulman." En effet, il nous parle à la fois de savoir et de tolérance. Car seule l'ignorance engendre la peur , c'est-à dire, la haine de l'autre.
C'est ainsi qu'il n'y a pas de raison d'avoir "peur" de la langue de Molière. Nous ne devons pas l'abandonner au terrain nauséabond de la hargne xénophobe des racistes de la droite française, ni dans la bouche pestilente de haine des franco-sionistes...

La grande question : est faut-il regarder dans un rétroviseur ou devant soi? L'avenir nous appelle, nous devons aller vers lui, sans rancoeur, ni complexe d'infériorité.
Penser le futur dans l'anglais, et le présent dans le français, à partir de notre culture arabo-berbère serait le meilleur héritage de force morale et d'indépendance économique, laissé à la nouvelle génération pour vivre pleinement le 3e millénaire... Autrement dit, la femme et l'homme nouveaux , espérés, et tant attendus, depuis cette nuit d'un certain 1er Novembre 1954...
Alors, en avant pour l'anglais, conquête de l'espace scientifique. Quant au français, laissons-lui sa place de pont ouvert et pacifique à l'image de notre culture d'hospitalité entre nos deux rives méditerranéennes.

Car encore une fois, je le redis, le Française n'appartient pas à ces infâmes racistes qui la défigurent, tels Marine LePen, et ces émigrés sionistes Zemmour, BHL entre autres de leurs semblables!

La langue Française  est l'identité glorieuse du siècle des" Lumières " à travers Voltaire, Rousseau, Montesquieu, Diderot, Baumarchais, Descartes, et avant eux Molière, Racine...

Tout comme l'Arabe, n'appartient pas aux Arabes du Golfe ni aux dictateurs de triste mémoire, mais aux racines de son humanisme historique. Celles-ci se déploient d'une part, en tant que langue du noble Coran et de l'islam, et de l'autre dans la majesté de la création de l'esprit arabo-islamique, tels entre autres : Ibn Rochd , Abbas Ibn Firnas, Al Khawarizmi, AL Razi, Ibn Khaldun, Ibn Sina, Cherif El Idrisi, Jabir Ibn Hayyan... etc.

Ainsi donc, avec la certitude du paysage linguistique de l'Algérie qui est multilingue, n'écoutons pas les francophobes complexés, ni les arabophobes haineux, et tentons le défi anglophone, pour préparer sereinement la jeune génération à vivre un futur très proche, d’ici 2030, avec l'informatique quantique, la génomique. la nanotechnologie. la robotique .... dans un algorithme algérien qui nous permettra de résoudre tous nos problèmes.


https://aeon.co/essays/how-did-science-come-to-speak-only-english

https://www.facebook.com/lemsine.aicha/posts/3266528413388078?__tn__=K-R

4 commentaires:

rosy123 a dit…

Que j'aime beaucoup votre site. Vous donnez avec tant de générosité que je ne peux pas sous silence mon merci.
voyance gratuite discount

rosy123 a dit…

A chaque nouvel article, toujours autant de choses intéressantes à découvrir et normalement à mettre en pratique.
voyance mail gratuit

rosy123 a dit…

Que j'aime beaucoup votre site. Vous donnez avec tant de générosité que je ne peux pas sous silence mon merci.
voyance par mail gratuit

rosy123 a dit…

Un petit mot pour vous dire que votre blog est super!
voyance mail rapide et gratuite